Groupement Opérationnel

Service Prévision

La prévision vise à mieux appréhender les risques et apporter un maximum d’informations aux Sapeurs-pompiers appelés à intervenir sur un sinistre. L’objectif est de faciliter la prise de décision et de permettre l’organisation rapide d’un dispositif opérationnel adapté à chaque situation.

Les Sapeurs-pompiers agissent, dans ce cadre, pour connaître le mieux possible le tissu urbain et industriel de notre département et ses particularités (immeubles de grande hauteur, établissements recevant du public, entreprises, sites classés Seveso, etc.).

 

Les missions de Prévision comprennent notamment la réalisation des plans d’intervention sur les installations classées, l’actualisation des bases de données, la gestion et le contrôle des réseaux hydrauliques d’incendie, la réalisation d’exercices de mise en œuvre des moyens opérationnels ainsi que les actions de planification des plans de secours (type plan Rouge, ORSEC, etc.).

Des plans de secours de grande ampleur sont également définis et testés sur le terrain en relation avec les services de l’Etat, les élus et les entreprises.

Service Prévention

La prévention permet de préserver l’intégrité physique des personnes en cas d’incendie ou de mouvement de panique, tel est l’esprit de la réglementation pour la sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public et les immeubles de grande hauteur.

Autant de drames humains qui ont fait évoluer la réglementation en matière de prévention pour un objectif central : créer pour les personnes accueillies un état de sécurité en

réduisant la probabilité d’éclosion d’un incendie
limitant les risques de propagation du sinistre vers les locaux et dégagements susceptibles d’être fréquentés par le public
facilitant l’évacuation du public
Qu’est-ce qu’un établissement recevant du public ?

Selon l’article R 123-2 du code de la construction et de l’habitation :

« … constituent des établissements recevant du public tous bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes sont admises, soit librement, soit moyennant rétribution ou une participation quelconque, ou dans lesquels sont tenues des réunions ouvertes à tout venant ou sur invitation, payantes ou non. Sont considérées comme faisant partie du public toutes les personnes admises dans l’établissement à quelque titre que ce soit en plus du personnel ».

    Sont assujettis également :

  • les locaux collectifs de plus de 50 mètres carrés des logements-foyers, des maisons familiales et de l’habitat de loisir à gestion collective
  • les chambres chez l’habitant, dès lors que le nombre de chambres offertes en location à une clientèle de passage par le même exploitant est supérieur à cinq
  • les structures d’accueil de groupe (privées ou publiques), y compris les gîtes d’étapes et les gîtes équestres
  • les structures d’hébergement d’enfants, dès lors que les chambres sont aménagées dans des bâtiments distincts du logement familial ou lorsque le logement familial permet d’accueillir soit plus de sept mineurs, soit plus de quatre mineurs dans la même chambre.

Une des conséquences de la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » est la modification du code de la construction et de l’urbanisme (décret du 16 septembre 2009 publié au JO du 18 septembre 2009) et de l’article GN 8 du règlement de sécurité contre l’incendie et le risque de panique dans les établissements recevant du public (arrêté du 24 septembre 2009 publié au JO du 23 octobre 2009).

Aussi, lors de toute demande de permis de construire, il est désormais nécessaire pour le pétitionnaire d’évoquer les aménagements et dispositifs qu’il retient pour permettre l’évacuation des handicapés, quels que soient leurs handicaps. Les documents ci-après tiennent compte de ces nouvelles dispositions.

Qu’est-ce qu’un immeuble de grande hauteur ?

Selon l’article R 122-2 du code de la construction et de l’habitation :

« Constitue un immeuble de grande hauteur, pour l’application du présent chapitre, tout corps de bâtiment dont le plancher bas du dernier niveau est situé, par rapport au niveau du sol le plus haut utilisable pour les engins des services publics de secours et de lutte contre l’incendie :

à plus de 50 mètres pour les immeubles à usage d’habitation, tels qu’ils sont définis par l’article R. 111-1 ;
-à plus de 28 mètres pour tous les autres immeubles.
-Fait partie intégrante de l’immeuble de grande hauteur l’ensemble des éléments porteurs et des sous-sols de l’immeuble. -En font également partie les corps de bâtiments contigus, quelle que soit leur hauteur, lorsqu’ils ne sont pas isolés de l’immeuble de grande hauteur dans les conditions précisées par le règlement de sécurité prévu à l’article R 122-4.

Par dérogation à l’alinéa précédent, les parcs de stationnement situés sous un immeuble de grande hauteur ne sont pas considérés comme faisant partie de l’immeuble lorsqu’ils sont séparés des autres locaux de l’immeuble par des parois coupe-feu de degré 4 heures et qu’ils ne comportent aucune communication intérieure directe ou indirecte avec ces locaux. »

Service Opération

    Ses missions :

  • Assurer la préparation, la mise en place et l’exploitation des consignes opérationnelles relatives à la mise en œuvre et à la distribution des secours.
  • Mise à jour du Règlement Opérationnel – Rédaction des notes de service.
  • Planifier les manœuvres et les exercices départementaux et par compagnies.
  • Étudier les dossiers de manifestations publiques, sportives, économiques, culturelles.
  • Étudier les dossiers de manifestations publiques de type rassemblement de plus de 10 000 personnes.
  • Assurer la gestion des mouvements de véhicules opérationnels dans le cadre du maintien de la couverture départementale.
  • Étudier les autorisations de brûlage dans les dispositions de l’arrêté préfectoral du 1er juillet 2005 relatif à la protection de la forêt.
  • Assurer la gestion opérationnelle des prestations de service donnant lieu à facturation (requérant privé).
  • Étudier l’activité opérationnelle visant à l’amélioration de la prestation du service (retour d’expérience) CTA.
  • Assurer la représentation du service dans le cadre de la commission de sécurité routière.
  • Élaboration et suivi des conventions interdépartementales relatives à la couverture opérationnelle des départements limitrophes.
  • Élaboration et suivi des conventions avec les partenaires privés.
  • Participe à la réflexion sur l’actualisation du Schéma Départemental de Couverture des Risques (SDACR) dans le cadre de la couverture des risques (organisation et implantation des CIS).
  • Garantir la diffusion d’une culture opérationnelle départementale.
  • Gestion des colonnes de renfort.
  • Référent COFIROUTE.

Service Formation / Sport

Le service formation/sport compte 4 agents dont 2 sapeurs-pompiers professionnels et 2 assistantes.
Les principales missions sont l’organisation et le suivi des formations des sapeurs-pompiers professionnels et volontaires du département ainsi que des personnels administratifs et techniques. Cela se traduit par l’inscription des agents pour certaines formations ou par l’organisation de formations en interne. Le cas échéant, le service gère l’organisation logistique et administrative de ces stages ainsi que la réalisation de procès-verbaux, l’élaboration des diplômes et le paiement des indemnités correspondantes.
La seconde mission du service est l’organisation et/ou la participation à l’organisation des manifestations sportives départementales, régionales et nationales (cross, chalenge de la qualité…) ainsi que l’évaluation et le suivi de la condition physique des SP du département (lors de leur recrutement puis annuellement).
Enfin, le service coordonne les différents comités pédagogiques (secourisme, conduite…) et anime le réseau des formateurs.